Navigation Menu+

Papa Wemba, pilier de la musique Africaine

L’histoire  du célèbre Papa Wemba  a vraiment démontré qu’il est l’un des piliers  de la musique africaine. Il a tellement souhaité de quitter  la terre  durant ses exploits sur scène. Ses vœux étaient exhaussés.

Qui était l’artiste Papa Wemba ?

Né Jules ShunguWembaPeneKikumba, ce fameux artiste a reçu le surnom Papa Wemba car il est le fils aîné dans sa famille. Il est né le 14.06.1949 à Lubefu Congo Belga et mort le 24.042016 à Abidjan. C’est un artiste complet car il est en même temps  auteur-compositeur, chanteur, et acteur. Il a toujours été artiste, mais en 1969, il a mis sur pied avec ses amis  la troupe nommée ZaïkoLangaLanga. 

artiste.jpg

Il a créé la rumba congolaise qui restait pour longtemps. sa référence musicale, mais il a également abordé d’autres musiques telles que le rock, le ndombolo, le soukous, la world music. Par ordre chronologique, les exploits de Papa Wemba se dessinent à travers les espaces : la représentation du mouvement SAPE (1970)  la création de nouveaux groupes respectivement IsifiLokolé, YokaLokolé (1974), la fondation de Viva La Musica (1977), le succès panafricain Analengo (1980), Acteur principal du film La vie est belle en France (1986), des tournées de lancement aux USA (1989), publication d’albums  de label international dont le voyageur (1992), l’Emotion (1995) et Molokaï (1998). En 1997, il a participé à un film intitulé Combat de Fauve (1997).  Deux titres pour un film intitulé Paradiso e inferno (1999). Un rôle dans un film belge a marqué  l’année  2012 pour Papa Wemba.

Les chansons les plus célèbres de cette artiste

papa-wemba.jpg

Outre les albums tels que Siku Ya Mungu, L’Esclave, For Idoles, Emotion, M’zée fulangenge, Bakala Dia Kuba,   Trait d’union (2011), Maître d’école (2014), voici les chansons les plus célèbres de Papa Wemba : Ngonda (1984), M’FonoYami (1989),  Maria Valencia (1992) , Yolele, Rail On, Sala kemba, Awa Y Oke’i, Epelo (ces six titres ont été produits en 1995), Sukyia Mungo (1997) FulaNgenge, O’Koningana, Etaleli (1999) ; Kaokokokorobo, If you go away, Elongi Ya Jesus (2001), Analengo, Matebu, AladjiDjambo (2004), Bakala Kumba, Moyi,   Nzete Ya Sequoia (2006), Wake up, Nani Témoin, MoussokouSoukou,  Soul Gbemani,  Esakola (2008), Ye Te ho, Sapologie, KemaFumbe, Beau Garçon (2009),  La Fleur Betoko (2011), Poule de la Mort (2014).